Qu'est-ce que le Shiatsu ?

Le Shiatsu est une technique énergétique manuelle japonaise qui s’appuie sur les principes de la Médecine Chinoise Traditionnelle (MTC), elle prend en compte la globalité de l’être (physique, psychique, émotionnel).

Cette thérapie manuelle japonaise préventive et curative, permet de préserver la santé et de renouer avec sa capacité psychique de guérison.

Un enchaînement de pressions rythmées est effectué le long des méridiens, reliant entre eux tous les organes et les fonctions du corps. 

Ces pressions s'effectuent le long des méridiens "keraku" et sur des points clés d'acupuncture "tsubos", au travers desquels circule l'énergie vitale "le Ki". En favorisant la libre circulation de l'énergie, le Shiatsu aide à rétablir l'équilibre naturel entre le corps et l'esprit
 

SON ORIGINE,

SA RECONNAISSANCE

Le Shiatsu s'est développé au Japon au siècle dernier, sous l'impulsion de maîtres, Tenpeki Tamai d'abord, puis Tojiru Namikoshi, qui ouvre en 1925 la première clinique du Shiatsu.

Au Japon, il existe même un diplôme d'état, créé en 1955, ainsi qu'un livre officiel, Théorie et pratique du Shiatsu, publié par le ministère japonais de la santé. Il définit la discipline comme suit : "Le Shiatsu est une technique qui utilise les doigts et les paumes des mains, pour exercer des pressions en des points déterminés, avec l'objectif de corriger des irrégularités de l'organisme, de préserver et d'améliorer l'état de santé et de contribuer à l'amélioration d'états morbides spécifiques." 

Une médecine "non conventionnelle" enseignée en France.

 

En France, c'est dans les années 1970 que les premiers pionniers introduisent le Shiatsu, grâce aux maîtres japonais Shizuto Masunaga ou Oashi pour les États-Unis.

 

Désormais enseigné sur tous les continents, le Shiatsu est reconnu comme l'une des huit disciplines alternatives dignes d'intérêt par la résolution européenne Lannoye et Collins, du 29 mai 1997, dans le domaine des médecines non conventionnelles.